Medeski, Martin & Wood : End of the world party

Nouvel album du trio le plus groovy de la Grosse Pomme : Medeski, Martin & Wood .

John Medeski (claviers), Billy Martin (percussions) et Chris Wood (basse) forment depuis plus de treize ans l'un des groupes phares de la Downtown Scene. Pour ce nouveau disque ils ont fait appel au producteur John King (aux manettes sur Paul's Boutique des Beastie Boys et Odelay de Beck notamment), afin de donner une touche un peu plus pop à leur musique. Le résultat est des plus convaincants. On retrouve le côté "groove sans concession", "expérimental et dansant", "pulsation contagieuse et syncope enivrante" qui fait la marque du groupe, mais avec un format un peu plus "chanson" qu'à l'accoutumée, comme si les morceaux étaient plus construits dans le but de raconter une histoire cette fois-ci.

Medeski alterne avec un malin plaisir les différents types de claviers, du piano à l'orgue en passant par le synthé, jouant parfois simultanément de deux instruments (une main sur chaque). Martin propose comme toujours des rythmiques intenses et entraînantes, tandis que les lignes de basse de Wood se font délicieusement insistantes. On retrouve également des proches du groupes invités à jouer sur quelques titres, notamment Marc Ribot à la guitare et Steve Bernstein (de Sex Mob) à la trompette.

MMW propose ici la synthèse la plus parfaite du Herbie Hancock funky des 70s et du jazz downtown des 90s. Au final, ce disque est tout simplement l'un de leurs meilleurs parus chez Blue Note.

Medeski, Martin & Wood : End of the world party (just in case), Blue Note, 2004

 

Les commentaires sont fermés.